Parcours

Formé par Damien Nédonchelle au conservatoire municipal de Gagny dans les années 70 et 80, je bénéficie ensuite de son enseignement, notamment quand il prend en charge l’équipe pédagogique du département jazz du Conservatoire régional de Boulogne-Billancourt.

Au début des années 90, cours d’harmonie jazz avec le regretté Bernard Maury, disciple et ami de Bill Evans, une formation revisitée des années plus tard à la Bill Evans Piano Academy, avec les pianistes Sylvain Brousse et Philippe Baden-Powell, le compositeur et arrangeur Joe Makholm et le contrebassiste Jacques Vidal. J’intègre ensuite le cycle professionnel du Conservatoire départemental d’Orsay avec le pianiste Vincent Bourgeyx, le trompettiste, compositeur et arrangeur Jean Gobinet et le vibraphoniste Franck Tortiller, formation validée par un DEM (diplôme d’études musicales) de piano-jazz. J’obtiens ensuite le DE (diplôme d’Etat de professeur de musique) au Pôle d’enseignement supérieur de la musique (PESM) en Bourgogne.

J’adresse aussi un grand merci au pianiste Laurent de Wilde pour ses judicieux conseils.

En parallèle de ce parcours musical, j’exerce d’abord le métier d’électronicien, puis de journaliste et photographe, spécialisé dans les nouvelles technologies, l’environnement et l’énergie. De 2004 à fin 2010, je dirige la newsletter Environnement & Stratégie, puis la publication Environnement Magazine hebdo.

Début 2011, je donne un tournant professionnel à mon activité artistique en abandonnant le journalisme pour m’investir durant une année avec Renaud Schweitzer dans la fondation de l’agence de design sonore The Source of Sound, spécialisée dans l’identité sonore des organisations (studio et performances live).

Depuis le printemps 2011, je me consacre à l’enseignement du piano (jazz, classique, et musiques actuelles) dans des structures municipale et associative.

L’année 2012 voit la création du LBL Trio, avec le contrebassiste Philippe Longi et Blanche Lafuente à la batterie, qui cède ses baguettes à Bao-Louis Lao à l’été 2013 pour suivre une autre direction musicale.

Virage en 2015 : j’ai la chance de réunir Philippe Lopes de Sa (saxophone), Philippe Monge (contrebasse) et toujours Bao Lao, au sein du quartet Migrations, avec un répertoire de compositions originales. Cette formation est la plus représentative de mon esthétique musicale. La tradition a aussi sa place : depuis le début de l’année 2016, je retrouve régulièrement  Bao-Louis Lao et le contrebassiste Jacques Vidal pour jouer des standards en trio.